Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Tol Eressëa
  • Tol Eressëa
  • : Tol Eressëa
  • Contact

Bienvenue!

 

Aiya Ilquen !  (Bonjour à tous!)
Ce site représente ma passion pour l'univers de Tolkien.


A l'heure actuelle, j'entreprends de réécrire tous les articles publiés depuis 2005 en articles beaucoup plus complets et riches, et j'envisage de monter une encyclopédie. C'est la raison pour laquelle vous verrez peut-être certains articles encore en élaboration. Tous vos encouragements sont les bienvenus.

 

Je suis toujours ouvert aux questions, qu'elles soient précises ou non. N'hésitez pas à m'envoyer un mail à tol-eressea@live.fr


 

 

 

 

 

 

 

Peinture

J'essaie d'utiliser en priorité des tableaux. Ils sont surtout de Ted Nasmith, de John Howe ou bien d' Alan Lee.(Le signaler pendant le texte le rendrait encore plus lourd à lire, alors je le fais ici). Parfois les tableaux sont trop volumineux pour rentrer, alors j'utilise des images du film, ce qui rend le texte peut-être plus compréhensible. La plupart des images sont présentes sur internet en format réel, et je peux en envoyer sans problème si vous me le demandez, mais vous les trouverez sur les sites respectifs des auteurs:

www.tednasmith.com

www.john-howe.com

(Pour Alan Lee, vous pouvez en trouver à partir de cette page... http://fan.theonering.net/ )

 

Utùlie'n aurë! Auta i lomë!

" Utùlie'n aurë! Aiya Eldalië ar Atanatàri, utùlie'n aurë!
The day has come! Behold, people of the Eldar and Fathers of Men, the day has come!"
And all those who heard his great voice echo in the hills answered crying: 'Auta i lomë! The night is passing!

The Silmarillion, XX. Of Nirnaeth Arnoediad

 
Histoire                      Peuples                 Langues                Dieux             Terres

Derniers Articles

13 avril 2006 4 13 /04 /avril /2006 11:23

 

Sur les Silmarilli et l'exil des Noldor.

 

Un Silmaril, des Silmarilli; Quenta Silmarillion: Histoire des Silmarilli, les joyaux créés par Fëanor. (le livre Silmarillion est donc le dérivé, ou la simple abréviation, de Quenta Silmarillion)

Un peu d'elfique pour commencer...

"Fëanor" est la simplification de feanoro, qui signifie en elfique esprit du feu.

(en quenya, plus précisemment, car je rappelle que les deux langues elfiques sont le quenya, haut-elfique parlé au pays des Dieux, Aman,  et le sindarin, elfique utilisé en Terre du Milieu). On peut retrouver dans ce mot une partie de celui d'anor, le soleil. Nar-ya est l'anneau de feu, appartenant à Gandalf [article sur les Istari, ou mages]. Voir l'image dans le  film: "Je suis un serviteur du feu secret, détenteur de la flamme d'Anor"; c'est flou, mais on comprend. Enfin, fëa signifie esprit.

Contexte...

Fëanor fait partie des Noldor, la tribu des elfes qui est arrivée en seconde position à Aman ( le pays des dieux. Pour en savoir plus, cliquez sur Aman) , derrière celle de TirionVanyar (les blonds) et devant les elfes Teleri (retardataires).

 Les Noldor sont ceux des elfes qui sont réputés pour leur savoir, leurs connaissances. On les appelle aussi Gnomes (sans rire). La majorité d'entre eux s'exila avec Fëanor après l'attaque de Fornost et le vol des silmarilli par Melkor, mais quelques-uns restèrent à Tirion, la cité des Noldor (ci-contre).

Après la mort de Miriel, le roi Finwë se remaria avec Indis:

 

                       Silmarilli... ?

En fait, les Silmarilli sont les trois joyaux forgés par Fëanor au Premier Age . Je dis " forgés ", mais en réalité ils ne sont faits d'aucun métal, c'est uniquement la traduction du verbe anglais to forge qui est erronée. (en anglais, cela ne signifie pas forcément travailler le métal, mais modeler une matière quelconque, contrairement au français).

La matière qu'a utilisé Fëanor, le forgeron elfe le plus doué qu'ait jamais porté Arda (et c'est aussi lui qui a inventé l'écriture Fëanorienne; voir la porte de la Moria: ce sont des caractères fëanoriens), est celle qu'il a lui même inventée: les silmarilli sont faits de silima, une substance cristalline, mais incassable . Dans chacun de ses joyaux il y incorporera la lumière des deux arbres de Valinor (Laurelin le doré, et Telperion l'argenté). Ainsi brillent les silmarilli, n'ayant pas besoin d'une source de lumière extérieure, comme brillaient aussi les Deux Arbres avant leur destruction, car c'étaient eux qui éclairaient Valinor. (dans un silmaril, le silima est donc l'enveloppe de "cristal "  contennant la lumière)

                                                    Le Soleil, la Lune?

Ni le soleil ni la lune n'existaient lors de la création d'Arda, ils furent créés pour remplacer la lumière perdue des deux arbres, Telperion et Laurelin.

Car après que les arbres aient été détruits, Valinor fut plongée dans une obscurité totale; mais, plus encore que les ténèbres ou le sentiment d'insécurité qui rêgnait dès lors, c'était la tristesse qui était la plus présente aux esprits des elfes et des ainur. Pendant longtemps, Yavanna, déesse de la terre, (celle qui a créé les deux arbres)  et Nienna, déesse de la pitié, employèrent leur pouvoir (en ce qui concerne Nienna, ses larmes sont guérissantes), presque en vain. Car de ces arbres, il ne subsista rien, hormis, pour chacun, une ultime fleur: argentée pour Telperion, dorée pour Laurelin. Alors, des vaisseaux furent créés pour transporter ces derniers fragments lumineux, et deux maiar furent désignés pour les conduire. La fleur dorée de Laurelin donna le soleil, la fleur argentée de Telperion donna la lune.

 

                                                          

                                            L' histoire.

 

Comment Melkor détruisit les deux arbres et vola les silmarilli, et comment les noldor s'exilèrent en Terre du Milieu et furent maudits par Mandos.i, vint à sa rencontre, et usa de tous ses stratagèmes pour gagner sa confiance. Mais Fëanor, dans son avarice, enferma les silmarilli dans la forteresse de Formenos, en Aman. "Ses paroles étaient allées trop loin et avaient éveillé une flamme plus forte qu'il n' avait espéré" ainsi, Fëanor devina et chassa Melkor e chez lui: "A la porte, corbeau, gibier de Mandos ! " et " il ferma la porte au nez de l'être le plus puissant que portait la surface de la Terre " (Silmarillion)

 

Melkor s'enfuit, et pars rejoindre au Sud celle qui avait peut être été la première créature à être corrompue: l'araignée Ungoliant. Il la convainquit, et ils partirent pour Aman. Quand ils arrivèrent en secret, c'était -et Melkor le savait bien- une période de fête, et alors que les deux Arbres étaient tous deux au maximum de leur lumière pour la journée, Melkor les blessa chacun d'un coup de sa lance, et Ungoliant but la sève. Ensuite, elle injecta le poison qui parcourait son corps et les deux Arbres moururent; n'ayant plus aucune source de lumière, Valinor fut plongée dans les ténèbres.

 

Il est permis aux créatures d'Iluvatar d'accomplir une chose particulière dans leur vie; mais rien qu'une seule fois. Yavanna ne pouvait recréer les deux arbres à moins que.. à moins que Fëanor veuille bien offrir ses silmarilli, qui, eux,  contenaient encore et contiendraient à jamais la lumière des deux arbres: C'était le seul moyen de recréer un Laurelin et un Telperion, et Fëanor, lui non plus, ne pourrait créer les silmarilli une seconde fois s'ils étaient brisés. Devant le conseil des Valar réuni au Cercle du Destin, il refusa, " et si je dois les briser je me briserai le coeur, et j'en mourrai" , n'ayant apparemment pas plus confiance dans les Valar d'Aman que dans Melkor.

 

 Et alors, pendant ce temps, Melkor lui-même était venu à Formenos et avait volé les Silmarilli. Lorsque les messagers vinrent au conseil apporter la nouvelle, pour la première fois en Terre du Milieu on entendit le nom de Morgoth, le Noir Ennemi du Monde, donné par Fëanor qui le maudit, et qui partit du Cercle du Destin pour rentrer à Formenos, car son courageux père, Finwë Roi des Noldor (père de Fëanor et de Fingolfin, qui défia plus tard Melkor en combat singulier), le seul à ne pas avoir fui dans la nuit, était mort là-bas.

 

Melkor trahit Ungoliant qui l'attaqua (de suite) férocement, et les Balrogs venus au secours de leur maître (qui étaient restés dans les sombres cavernes d'Angband, en l'attendant) la forcèrent à se cacher en Beleriand, près d'Ered Gorgoroth (la chaîne de montagnes au dessus de la forêt Doriath). Morgoth se forgea une couronne de fer et il la sertit des silmarilli, proclamant le titre de Roi du Monde.

Je ne peux vous raconter en quelques paragraphes tout ce qui est conté dans le Silmarillion, (car c'est le centre du livre: les guerres entre Melkor et ses forces contre les elfes, et les humains nouveaux-venus) meilleur est le choix de lire le livre.

Je vous dirai seulement ce qu'il en fut de l'exil des Noldor en Terre du Milieu.

Fëanor revint à Tirion, la cité des Noldor, et, furieux, faisant déborder sa rage et sa haine, il enflamma le coeur des Noldor qui l'écoutaient. Il raconta sans le savoir les mensonges que Melkor lui avait dits [pour le tromper et lui faire perdre confiance dans les Valar, ce en quoi il avait réussi; cependant Fëanor n'avait par ailleurs aucune confiance en Melkor, et de toute façon il le haïssait car il avait volé ses joyaux]. Il leur raconta que les Valar les trompait, et avec cela toutes sortes de paroles abominables que Melkor lui avait à moitié soufflé autrefois.

Alors, les Noldor partirent, malgré les réticences de certains. Mais Fingolfin, frère de Fëanor, avait juré avant ces évènements-ci (devant Manwë, chef des dieux ) qu'il suivrait Fëanor. Et celui-ci en appela aussi à un serment terrible, et c'est ce serment qui devait entraîner la ruine de tous: les 7 fils de Fëanor jurèrent de poursuivre toute personne qui détiendrait un silmaril, qu'elle soit bonne ou mauvaise, inconditionnellement. Ces fils étaient Maedhros, Maglor, Celegorm, Curufin, Caranthir, Amrod, et Amras.

Alors, il y eut deux troupes, celle de Fëanor avec ses fils, et celle de Fingolfin, qui était plus nombreuse car Fingolfin était le plus aimé, (et ceux qui partaient pour suivre Fëanor n'étaient par contre pas prompts à le choisir comme roi, et ainsi s'effectua la division).

Finarfin, le frère de Fingolfin, était encore plus réticent à partir, mais il suivit quand même, poussé par ses enfants: car Galadriel et Finrod étaient pour " tenter l'aventure " même si Galadriel ne tint pas le serment. (contrairement à Finrod, et celui-ci devint un de chefs de cette rébellion contre les Valar)

Mais Fëanor s'aperçu bien vite du fait que, s'ils voulaient quitter Aman, il leur faudrait des bateaux, en grand nombre. Or, les noldor n'avaient pas l'art de fabriquer des navires qui tiennent longtemps 'la route'(!). Alors ils vinrent au port d'Alqualondë (port des cygnes, pour alqua= cygne), la cité des Teleri, qui vivaient toujours sur les côtes, étant des éternels amoureux de la mer. Mais, les Teleri refusèrent de leur prêter ou donner des bateaux, même si ce furent autrefois les Noldor qui creusèrent leur port et qui leur rendirent de nobles services à leur arrivée à Aman. Les Teleri ne voulaient pas  s'attirer la colère des Valar, ils ne cédèrent donc pas.

 

Mais pour les Noldor, il n'était pas question de revenir en arrière, et ainsi ce produisit le massacre d'Alqualondë: ils attaquèrent les Teleri, leur volèrent des bateaux, et s'enfuirent. (Fingolfin arriva avec sa troupe pendant la petite "bataille", et comme son peuple se faisait décimer sous le nombre, il prit les armes et lui prêta main-forte). Les Noldor prirent ainsi la mer.  (cliquer sur l'image pour agrandir cette magnifique scène peinte par Ted Nasmith)

Le Vala Mandos leur apparut alors, ( pas vraiment lui, mais une forme d'où il sortait une voix) et il leur conseilla de faire demi-tour. Il fut si convaincant qu'une partie de la flotte des Noldor s'en retourna pour Tirion, mais la majorité continua, et elle fut ainsi englobée dans la Malédiction de Mandos. ( c'est lui qui décide où vont les morts. Alors, même si eux sont des elfes, il leur dit qu'ils passeraient disont... un bon bout de temps dans ses cavernes. ). Ainsi les Noldor furent-ils en exil, car bannis d'Aman par la malédiction de Mandos, et ils arrivèrent en Terre du Milieu. Des siècles passèrent, et l'organisation du Beleriand devait ressembler à ceci: ( Fingon et Turgon sont les fils de Fingolfin, qu'ils poussèrent à suivre Fëanor).

 

                                   Sur la carte:

Turgon vivait dans sa cité de Vinyamar (au pied du mont Taras, l'extrémité ouest de la côté) avant de partir pour diriger Gondolin (cliquez pour voir le tableau), la cité cachée dans la vallée de Tumladen, au nord du royaume de Thingol et de Melian.  (Il est donc en bleu)

Thingol est le Roi sindarin de la forêt de Doriath, marié à la Maia Melian, et ce sont les parents de Lùthien.

Eol est un elfe forgeron qui vit retiré.

Cirdan le charpentier est toujours sur les côtes, comme plus tard en Eregion. ( celui qui dirigera les Havres Gris!)

Finrod construisit la cité de Nargothrond au milieu de son territoire, dans les cavernes des collines, près du fleuve. Morgoth vit à Angband (non visible ici) au nord-ouest. Quant à la soeur de Finrod, Galadriel, elle rencontra Celeborn dans la forêt de Doriath et se maria avec lui. Elle resta aussi car elle aimait beaucoup parler avec Melian.

Les Laiquendi sont les elfes verts, et ils vivent retirés.

Car quand les Noldor sont arrivés en Terre du Milieu, celle-ci n'était pas vide, vous vous en doutez! Il y avait tous les teleri qui avaient décidé finalement de ne pas venir à Aman: les sindar, les nandor, les laiquendi. Et il a surtout fallu bousculer le royaume de Thingol, qui était le plus organisé, et sa forêt était protégée par l'anneau magique de Melian.

                                       Epilogue/ le sort des grands rois des Noldor


Toujours est-il que pendant des siècles et des siècles, Les Noldor firent la guerre à Morgoth.

 (voir article sur la cinquième Bataille, la plus meurtrière: Nirnaeth Arnoediad) Et les chefs des elfes mururent, les uns après les autres; mais le premier d'entre eux fut Fëanor, qui combattait des orcs et qui s'était un peu trop éloigné du reste de l'armée; alors des Balrog vinrent, et ils combattirent. Fëanor fut blessé mortellement, et ainsi mourut le plus grand des enfants d'Ilùvatar.( car il était aussi grand d'esprit comme il était beau physiquement,  et ses dernières paroles furent pour enjoindre à respecter le serment).

[Fingolfin mourût en duel contre Morgoth.

Son fils Fingon tomba par un coup en traître alors qu'il combattait Gothmog, le prince des Balrog, lors de Nirnaeth Arnoediad.

Finrod Felagund fut emprisonné par Sauron (à cette époque, Lieutenant de Melkor), et en sauvant son ami humain Beren il donna sa vie , car celui-ci allait être dévoré par un loup-garou. Fingon détacha lui même ses liens, tua le loup garou de ses mains et de ses dents avant de mourir, car ses blessures étaient empoisonnées.

 Finrod avait donné son anneau à Barahir (le père de beren; car cet humain lui avait autrefois sauvé la vie; et ainsi l'anneau se transmit-il de génération en génération jusqu'à parvenir au doigt d'Aragorn. ( regardez le film les Deux Tours: Langue de Serpent rapporte à Saroumane avoir vu un anneau au doigt d'Aragorn représentant deux serpents...)

Et, le dernier, Turgon. Il fut tué lors du sac de Gondolin .]

Mais, malgré toutes ces guerres et pertes, pas un seul fils de feänor, et pas un seul noldo n'arriva à apercevoir, même de loin, les silmarilli ornant la couronne de Morgoth. (durant la période que je viens de couvrir)

Mais alors, comment réussirent-ils? Le premier exploit à ce sujet fut accompli par Beren et Lùthien, le premier couple Elfe/ humain. Mais le sort des silmarilli sera le sujet du prochain article, rassurez-vous!

Mais vous savez maintenant de quoi parle Galadriel quand elle dit que son peuple est en exil, et qu'elle peut enfin revenir aux Terres Immortelles.(= Aman !). Vous savez pourquoi Gil-Galad est le dernier roi des Noldor en terre du Mileu, alors que ceux -ci sont censé résider à Aman, comme les Vanyar (voir l'article sur les familles/tribus/maisons d'elfes). Et vous connaissez l'existence des silmarilli, les trois plus beaux joyaux qui aient jamais existé sur Arda (Vous savez, Celeborn, celui qui a signé la porte de la Moria, et aussi qui a forgé les 3 anneaux des elfes, Nenya, Vilya, Narya, eh bien c'est un descendant de Fëanor: le talent et les dons seraient-ils héréditaires, selon Tolkien ?)

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gaston Lagaffe 18/03/2006 10:57

Les schémas manquent de légendes.

Tew 23/03/2006 21:24

Fais-les toi même! Pardon.Merci, mais faut pas trop alourdir l'image sinon ça devient pire que le texte; mais encore une fois merci.

Gaston Lagaffe 17/03/2006 12:05

La vache, ça c'est de l'article, consistant, complet etc, alors dépèche toi d'écrire la suite car tu mis tellement l'eau à la bouche que j'hésite a aller acheter le livre plutôt que d'attendre ton prochain article.

naindormant sleepeur 13/03/2006 13:48

Bah nainpressionant cet article ! c'est digne d'un naindormant !
Nainpêche qu'un peu long ... Mais naintéressant quand même !
Nainplus !

Jedi 27/02/2006 21:56

mais, euh...! Je veux la fin de l'histoire! Sinon, je n'arriverai pas à m'endormir!!! Alors, dépêche toi d'écrire ton prochain article, sinon je vais être victime d'insomnie!!!
Sur ce, @++

Jedi 27/02/2006 18:44

purée, il est consistant cet article!!! Je n'ai pas en core tout lu mais à vue de nez...! Je t'enverrai peut être un autre commentaire quand je l'aurai fini....mais je ne sais pas si ce sera pour tout de suite!