Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Tol Eressëa
  • Tol Eressëa
  • : Tol Eressëa
  • Contact

Bienvenue!

 

Aiya Ilquen !  (Bonjour à tous!)
Ce site représente ma passion pour l'univers de Tolkien.


A l'heure actuelle, j'entreprends de réécrire tous les articles publiés depuis 2005 en articles beaucoup plus complets et riches, et j'envisage de monter une encyclopédie. C'est la raison pour laquelle vous verrez peut-être certains articles encore en élaboration. Tous vos encouragements sont les bienvenus.

 

Je suis toujours ouvert aux questions, qu'elles soient précises ou non. N'hésitez pas à m'envoyer un mail à tol-eressea@live.fr


 

 

 

 

 

 

 

Peinture

J'essaie d'utiliser en priorité des tableaux. Ils sont surtout de Ted Nasmith, de John Howe ou bien d' Alan Lee.(Le signaler pendant le texte le rendrait encore plus lourd à lire, alors je le fais ici). Parfois les tableaux sont trop volumineux pour rentrer, alors j'utilise des images du film, ce qui rend le texte peut-être plus compréhensible. La plupart des images sont présentes sur internet en format réel, et je peux en envoyer sans problème si vous me le demandez, mais vous les trouverez sur les sites respectifs des auteurs:

www.tednasmith.com

www.john-howe.com

(Pour Alan Lee, vous pouvez en trouver à partir de cette page... http://fan.theonering.net/ )

 

Utùlie'n aurë! Auta i lomë!

" Utùlie'n aurë! Aiya Eldalië ar Atanatàri, utùlie'n aurë!
The day has come! Behold, people of the Eldar and Fathers of Men, the day has come!"
And all those who heard his great voice echo in the hills answered crying: 'Auta i lomë! The night is passing!

The Silmarillion, XX. Of Nirnaeth Arnoediad

 
Histoire                      Peuples                 Langues                Dieux             Terres

Derniers Articles

20 juin 2006 2 20 /06 /juin /2006 09:24


Sur les Hobbits



I. Introduction: caractère de la société Hobbitique et résistante au Mal.
II. Les Hobbits dans le Troisième Âge (1050 - 3019)
III. Organisation, langue, coutumes.


I. Introduction. Caractère de la société Hobbitique et résistance au Mal.

Naturellement, avant la Guerre de l'Anneau, le nom même de Hobbit n'était pas très répandu en Terre du Milieu. Pour ceux qui en avaient d'aventure entendu parler, les Hobbits ne représentaient qu'une peuplade d'agriculteurs, et c'était suffisant. On ne savait pas grand chose sur eux, du moins remarquait-on qu'ils ne se plaisaient pas à entretenir des relations poussées avec les peuples extérieurs à la Comté, leur contrée chérie.
 Même les Elfes, si sages, dont la mémoire remonte jusqu'aux origines, ignorent ce que sont en réalité les Semi-Hommes: il semble que, si l'on a découverts certaines de leurs anciennes installations au nord de la Lothlorien, on ne sait pas d'où ils sont venus auparavant, ni ce qui engendré leur différence  physique avec les Hommes. Une habitude à vivre dans des trous? Peut-être, mais les Hobbits ne creusent pas tous des smials. Ce serait se perdre en conjectures que de tenter de justifier leur apparence et nombre d'autres choses qui les définissent, car Tolkien a voulu les Hobbits ainsi, différents des Hommes sur certains points, et nous ne saurions raisonner ces traits sociologiques qu'en se demandant pourquoi Tolkien les a voulus ainsi.

Cette société rurale, c'est l'amour de Tolkien pour la nature; il en est de même pour l'herbe à pipe. La négligence du pouvoir politique et des relations diplomatiques s'apparenterait à l'innocence d'une société vierge du Système: pas de gouvernement, de fonctionnaires; de guerre ni de service obligatoire à la cité, car il n'y a pas de cité: c'est un Comté, dans lequel cohabitent des Bourgs. Seulement le larcin (les légumes du père Magotte, la belle-famille de Bilbo et son héritage), l'insouciance (et non la malveillance, quand Bilbon mettait l'Anneau trop souvent à son doigt); la mesquinerie, la peur. Des traits humains mis en lumière comme des défauts évidents chez eux et que pourtant tout le monde possède; les Hobbits, fondamentalement, sont innocents. Le Mal, quand il fait irruption, peut certes les corrompre: Saroumane dans la Comté, l'Anneau Unique avec Frodon et Sméagol. N'oublions pas que c'est sans doute du fait que le Mal émane de l'Anneau que Bilbon le vole à Sméagol.
Mais les Hobbits, parce qu'on n'attend rien d'eux, ont cette résistance et cette réserve de courage. Ils ne sont pas des grands guerriers ("capables de hauts faits" dixit Merry) mais parce que le Mal n'est pas présent lors de leur naissance, au contraire des Hommes et des elfes sans doute, ils ont un fond plus profondément positif.
C'est peut-être de là que vient cette résistance obstinée des Hobbits face à l'Unique, alors qu'un Boromir qui ne l'a pas touché y succombe au bout de deux mois passés à sa proximité. .

 La force des Hobbits est donc dans leur cloisonnement, dans ce parfait exemple d'autarcie nonchalante et insouciante. Que personne ne confonde les apparence de la force avec la force elle-même, car les Hobbits sont l'expression la plus innocément sage de cette vérité. Les sauveurs de l'humanité ne sont pas des êtres à la force inégalable, mais seulement des demi-hommes (et c'est peut-être pour cela que Tolkien les a voulus petits) simples et éloignés de leur contrée.
Cette réserve fait d'eux au cours du Tiers Âge une peuplade qui mérite à peine la considération. Que Sauron ait écarté ce détail lors de sa recherche de l'Unique est nullement préjudiciable, même s'il avait tort. Par contre, le fait qu'un Maia de grande sagesse, envoyé en Terre du Milieu pour résoudre des affaires pressantes sur une échelle de temps d'environ deux mille ans, soit séduit par les Hobbits au point de préférer leur Comté aux belles demeures de pierre, montre deux choses: le personnage de Gandalf hérite de l'amour que lui donne Tolkien, et partage certains de ses traits de caractère: sagesse, herbe à pipe, clairvoyance, Gandalf est le personnage principal, l'acteur effréné de ce Troisième Âge. D'autre part, Gandalf est attiré, sans doute sans le comprendre au début, par cette non-société vierge de tout; et si lui est Le personnage principal du Troisième Âge, les Hobbits en sont le Peuple le plus important, face aux Elfes, Hommes et Nains qui sont sur la pente du déclin. Gandalf, lui qui aimait bavarder avec les Elfes de Valinor au point d'arriver en retard au conseil des Valar trouve dans les Hobbits des êtres d'une autre pureté que celle de la trempe des elfes.


II. Les Hobbits dans le Troisième Âge (1050 - 3019)

1) Généralités

Il semble que les Hommes, devant les Nains et les elfes, soient les plus apparentés avec les Hobbits. Aujourd'hui, les Semi-Hommes mesurent entre 0,60 et 1,20 mètre, mais ils furent
autrefois plus grands, et leur taille continue d'aller en décroissant. Une chose est sûre: ils ne sont plus des hommes et forment une race à part, comme le démontre la mort du Roi sorcier devant Minas Tirith, dont Glorfindel avait prévu qu'aucun Homme ne pourrait l'abattre.

Il y a trois divisions de Hobbits. Les Pieds-Velus, les Pâles, les Forts.
Pieds-velus : Ils sont les plus nombreux et aussi les plus petits; dénués de barbe et de chaussures, d'où leur nom, ils portent dans leur coeur les versants de montagnes, collines, et hauts-plateaux où ils aiment s'installer. Des Hobbits, ce sont eux qui eurent le plus de contacts avec les Nains, ce sont eux qui gardèrent le plus longtemps la tradition de vivre dans des trous, ou smials (habitations souterraines).
Les Pâles "étaient plus clairs de peau et aussi de cheveux, et ils étaient plus grands et plus élancés que les autres, ils aimaient les arbres et les terrains boisés." (prologue du SdA)
Seuls les Forts n'ont pas peur de l'eau. Plus massifs que les deux autres, de mains et de pieds plus grands, ils aiment les terrains bien plats avec une petite rivière.  Longtemps ils s'attardèrent sur le bord de l'anduin, et c'est d'un village de forts que vient Sméagol. (nous y reviendront plus bas)

2) La genèse des Hobbits

Les Hobbits ont vécu en Rhovanion une partie de leur histoire, dans le Val d'Anduin. (c.a.d. entre Vertbois-le-Grand et les monts brumeux, près du Grand Fleuve). Dès que Sauron s'installe à Dol-Guldur (1050-1100 Troisième Age), son ombre s'étend sur la forêt... les Pieds-Velus sont les premiers à émigrer en 1050, ils traverseront les Monts Brumeux et continueront leur marche jusqu'aux Monts Venteux (de par leur préférence pour les collines). A partir de cette époque on abandonna le nom de  Vertbois-le Grand pour Forêt Noire, ou Mirkwood.

Les Pâles et les Forts suivront environ un siècle plus tard. La plupart des Forts s'installent en pays de Dun, au sud, mais les Pâles pénètrent en Eriador.
 


Les Pâles et les Pieds-velus s'installeront à Bree vers 1300 TA.
En 1356, certains Forts retournent en " Pays Sauvage" (c'est à dire, en Rhovanion). Ils iront s'installer, selon toute vraisemblance, près de l'Anduin.

Le roi Argeleb II d'Arnor octroie aux Periannath les terres au delà du Brandevin (1601),  signe que la population des Hobbits à Bree s'était considérablement accrue.
Les Pieds-velus et les Pâles gardaient sûrement contact avec les Forts, plus éloignés, car une trentaine d'années plus tard et ceux-ci (chassés par les Hommes du pays de dun -ou Dunlendings- assurément) venaient les rejoindre.


3) Evènements importants après  1601 T.A.


1630: Des forts chassés du pays de Dun viennent se joindre à eux.


1636: la Grande Peste, certainement créée par Sauron, ravage le Gondor, le Rhovanion, et aussi l'Eriador. Les semi-hommes subissent de grosses pertes.

1974: Fin du royaume de l'Arnor avec la prise de Fornost par le capitaine Nazgûl quil  laisse les Hobbits sans Roi ... ce qui ne bouleverse pas beaucoupleur quotidien.

2463: Sméagol tue Déagol, qui trouve l'Anneau Unique disparu depuis l'an II. Il se réfugie dans les Monts Brumeux en 2470.
2480: Les orques repeuplent les Monts Brumeux. Peut-être le village des Forts près de l'anduin a t-il été attaqué et détruit à ce moment?

2510: Eorl et la création du Rohan.

2747: Un hobbit, Bandobras Touque, (1,40m!) fait fuir une horde d'orques dans le quartier nord de la Comté!

2890: naissance de Bilbon.

2920: mort du Vieux Touque (130 ans!)

2931: naissance d'Aragorn,  plus tard Roi Elessar des Royaumes Réunifiés.

2941: début de l'aventure comptée dans " The Hobbit". Bilbo rencontre Gollum (Sméagol) et repart avec l'anneau. Gollum fait preuve d'un savoir
certain en devinettes, passe-temps avéré chez les periannath, et de fait, il en est qui sont communes aux deux hobbits.

2968: naissance de Frodon.

25 mars 3019: Sam, Frodon, et Sméagol arrivent au Sammath Naur. Fin de Sauron.



III. Organisation, langue, coutumes.

Organisation

Les Hobbits n'ont pas de gouvernement à proprement parler, mais une assemblée dirigée par un Thain. En réalité l'assemblée ne se réunissait pas (sauf circonstances exceptionnelles); alors la fonction de Thain était plus honorifique qu'autre chose. Un maire élu tous les sept ans s'occupe entre autres d'être le " premier shiriff", shiriff qui n'a pour objectif que de maintenir l'ordre (trois shiriffs par quartier de la comté, donc 12, " qui avaient plus à s'occuper d'égarements d'animaux que des gens").

Langage
Les hobbits parlent aujourd'hui la langue courante de la terre du Milieu, le Ouistrain, mais il est des mots qui leur appartiennent (smial, mathom). Leur ancienne langue, qu'ils parlaient quand ils étaient en Rhovanion, ils l'ont abandonnée. Quant au mot Hobbit, il vient de Holbytla, "bâtisseur souterrain" en langue du rohan; ce mot a pu leur être attribué alors qu'ils étaient en Rhovanion dans le Val d'Anduin, mais aussi quand les Forts résidaient en pays de Dun, pays voisin avec le Rohan, et c'est ce dernier rapport que préfère suggère l'encyclopédie libre Wikipédia

Et à cette interprétation je fais un petit paragraphe:
Cependant, les Forts, qui ont résidé pendant un temps dans le pays de Dun au sud, n'étant pas ceux qui entretenaient la tradition de bâtir des tunnels (ousmials, tunnels ramifiés et aménagés),  ce qui était plutôt l'appanage des
Pieds-Velus (au nord), cela semble sauter aux yeux qu''ils ne puissent être surnommé d'aucune manière "bâtisseur souterrain": s'ils ne "bâtissent pas sous terre", c'est difficile...;
La création du Rohan date seulement de 2510 T.A. et on peut savoir qu'en 1630 T.A.  "des forts chassés du pays de Dun viennent rejoindre les Pâles et les Pieds velus  dans la récente Comté" (je me cite)

Comme il n'y a pas d'informations concernant ceux qui  restèrent au pays de Dun et qui ne furent pas "chassés"... c'est-à-dire si l'on adhère à  ce que dit Wikipédia, les Forts restés au pays de Dun doivent survivre pendant un millénaire, et attendre que les rohirrim les appellent " bâtisseurs souterrains". Or comme dit précédemment, les Forts ne bâtissent rien sous terre, et en plus, j'aimerais qu'on m'explique comment ils pourraient faire attribuer à la globalité des Hobbits, ceux du nord, le nom qu'on leur donnait à eux, hobbits du sud.
Je pense qu'il est beaucoup plus probable que le mot Holbytla ait été attribué aux Hobbits pendant qu'ils étaient encore en Rhovanion, car les Eothéods (futurs rohirrims) habitaient dans cette région aussi.
J'espère que wikipédia en prendra note. Vous pourriez le leur dire, non?


Coutumes
Vous ne le saviez peut-être pas, mais lors des anniversaires c'est celui qui le fête qui offre un cadeau à chacun (à chacun qu'il invite, c'est à espérer). Ce qui fait qu'inévitablement, certains mathoms, ou " cadeaux pouilleux" (comme on serait tenté de les appeler) circulent de main en main et il n'est donc pas rare qu'un objet revienne dans la maison de son ancien propriétaire après avoir fait le tour de la Comté. Le fait que Sméagol réclame à Déagol l'Anneau le jour de son anniversaire n'est pas dû au fait qu'il soit malpoli (ni dans une autre mesure au fait que l'anneau recommençait à prendre du service); je pense que les Forts n'ont pas tous gardé les coutumes. (comme pour l'habitude de vivre dans des smials, et Déagol dit à Sméagol qu'il lui a déjà offert un cadeau).

Tout comme le Rohan, la Comté a sa propre datation. On la note D.C. (datation de la Comté) ou C.C. (comput de la comté), ce qui revient au même. La différence assez notable avec le calendrier "normal", c'est 1600 ans; le roi Argeleb II d'arnor concède des terres aux Hobbits en 1601 T.A. (mais bon, ils ont très bien pu s'y installer en 1600, et demander la permission en 1601). Le Comput de la Comté a donc un millénaire et demi de différence, c'est tout; par exemple, si je vous dis DC 1147, ça correspond 2747 T.A. (et les Hobbits n'ont pas pris le tournant pour le Quatrième âge, comme vous allez le voir plus bas)

Si vous voulez parler de sport pour Hobbit, ça ne va pas durer longtemps; leurs intérêts se situent dans le tabac, le jardin; alors n'allez pas imaginer un hobbit faire son footing dans les ruelles d'Hobbitebourg.. la pêche, comme on le voit avec Sméagol qui est un Fort et qui sait nager; (contrairement aux parents de Frodon [des Pieds-velus] qui se noyèrent un jour); La chasse peut être l'affaire de n'importe lequel d'entre eux, car ils ne sont pas mauvais du tout au tir à l'arc, ni au jet de pierre d'ailleurs. (voir " le nettoyage de la comté "; des hobbits armés d'arcs, notament... ils tuent Grima avec une vivacité et une précision surprenantes pour des gens qui n'ont vécu ni guerre ni service militaire)

                                    Herbe à pipe

Les Periannath (un perian, des periannath) sont bien les premiers à avoir utilisé une plante (" sans doute une variété de nicotiana" est-il dit) comme herbe à pipe. C'est en 2670 T.A. que les premières plantations sont faites dans le quartier Sud, par Tobold Sonnecor de Longoulet. De là, trois différentes "marques" : Feuille de Longoulet, Etoile du Sud, Vieux Tobie.
L'origine de la feuille à tabac n'est cependant pas la Comté même; on la trouve en abondance au Gondor où elle pousse à l'état sauvage: ce sont les Nùmenoréens qui l'auront transportée, et pas en tant que tabac. Sans doute une plante médicinale, encore qu'il est précisé que les Gondoriens du Tiers âge ne l'utilisaient que pour la bonne odeur qu'elle offre. Mais on sait que Nùmenor est tombée et que, le long du Troisième âge, la grandeur des Dùnedain s'est vue chuter elle aussi. Aujourd'hui, le centre de l'art de fumer se tient à Bree, au Poney Fringant; et il s'est répandu "parmi Nains, rôdeurs, magiciens, ou vagabonds ".

                               Mathoms
"Ce pour quoi les Hobbits n'avaient pas d'usage immédiat, mais qu'ils ne voulaient pas jeter, ils le nommaient mathom. Leurs demeures avaient tendance à être un peu encombrées de mathoms.". Il y a donc dans la Comté un musée (musée de Grand'Cave) qui contient une quantité non négligeable d'armes, qui, à défaut de se retrouver en surnombre au dessus des portes ou des cheminées, sont stockées à la Maison des Mathoms (autre nom du musée). Je fais surtout ce petit paragraphe pour avoir le plaisir de vous dire que la cotte de mithril que porte Frodon, souvenir de l'aventure de Bilbon avec le dragon Smaug, s'est retrouvée finalement dans ce musée (je crois); mais ce que ne savait pas Bilbon (et cela j'en suis sûr) c'est que cette cotte aurait suffi pour acheter la Comté toute entière, avec tout ce qu'elle contient.

                       
                          Durée de vie (et épilogue)

Il est aussi difficile de parler de la longévité de hobbits, même s'il apparaît clairement qu'ils vivent plus longtemps que les hommes normaux; le record établi par Bilbo(n) est de 131, mais il y arrive grâce à l'anneau et on ne sait pas, de plus, à quel âge il meurt réellement (vu qu'il part pour Aman). De même pour Sam qui part pour les Terres Immortelles à l'âge de 109 ans (le dernier porteur de l'anneau). Dans l'une des appendices du SdA, on peut lire "Meriadoc n'était point jeune alors (102 ans), mais encore vigoureux". (Formidable n'est-ce pas? Mais il faut que je vous copie la suite).

 "Il consulta son ami le Thain, (...) s'en allèrent, et plus ne furent vus dans la Comté. Par la suite on a dit que Maître Meriadoc était venu à Edoras et qu'il était au près du Roi Eomer, peu avant la mort de celui-ci, à l'automne. Ils allèrent ensuite -dit-on- lui, et le Thain Peregrïn au Gondor, et y séjournèrent durant les quelques courtes années qui leur restaient à vivre, et là moururent, et furent inhumés dans le Rath Dinen, parmi ceux qui s'étaient illustrés au Gondor.
1541 DC (soit l'année 120 du Quatrième Age)- Cette Année là, le Premier jour de Mars, le Roi Elessar prit congé de la vie. On dit que les lits de Meriadoc et de Peregrïn furent placés tout à côté de celui du Grand Roi. Alors Legolas construisit un puissant navire en Ithilien, et il descendit le cours de l'Anduin et fit voile Outre-Mer. Et avec lui, dit-on, s'en alla Gimli le Nain. Et lorsque le navire s'évanouit à l'horizon de la Haute Mer, prirent fin, en Terre du Milieu, les labeurs et les peines de la Fraternité de l'Anneau." (Appendice B, Seigneur des Anneaux)
(ça me fait toujours quelque chose quand je lis ce passage)

Partager cet article

Repost 0
Published by Tikidiki - dans Peuples d'Arda
commenter cet article

commentaires

Koulou 14/04/2010 23:44



roooh ! un blog donjoneux !  un univers qui m'inspire beaucoup que celui là, mes dessins en témoignent, en particulier la catégorie "Dessins donjoneux". Faudra que je revienne lire un peu
les trésors de par ici, j'ai des lacunes en Tolkien, je n'ai lu que bilbo le hobbit et le seigneur des anneaux. Deux livre que j'ai beaucoup aimé.



dine 29/03/2009 22:06

j'ai adoré

Tiki 29/03/2009 23:09


Je te remercie, bien que j'aime les commentaires constructifs et que je ne sais pas ce que tu as adoré =)


IIuvatar 12/06/2008 23:02

Merveilleux, je découvre ton blog aujourd'hui et je te félicite... quel acharnement à nous faire partager tes connaissances.Pour tous les amoureux du monde de Tolkien, venez faire un saut sur mon blog, je ne parle que de cela moi aussi, mais sous un aspect totalement différent... (cliquez simplement sur mon nom d'utilisateur)peut-être devrions-nous nou référencer les uns les autres...

Guimauve 18/11/2007 21:03

Il n\\\'y a pas qu\\\'à toi que le dernier passage fait quelque chose...

Tikidiki 24/11/2007 13:07

ça, c'est une bonne nouvelle ! Quelle fin, et quel sublime..

Koulou (Flegroll) 15/06/2007 21:59

très joli blog... et tu inventes ou crée aussi des fois tes propres légendes ou tu te limites à expliquer Tolkien ?

Tikidiki 16/06/2007 09:07

Je ne fais qu'expliquer le monde de Tolkien, tel qu'il a été écrit et que je le comprends ;-)