Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Tol Eressëa
  • Tol Eressëa
  • : Tol Eressëa
  • Contact

Bienvenue!

 

Aiya Ilquen !  (Bonjour à tous!)
Ce site représente ma passion pour l'univers de Tolkien.


A l'heure actuelle, j'entreprends de réécrire tous les articles publiés depuis 2005 en articles beaucoup plus complets et riches, et j'envisage de monter une encyclopédie. C'est la raison pour laquelle vous verrez peut-être certains articles encore en élaboration. Tous vos encouragements sont les bienvenus.

 

Je suis toujours ouvert aux questions, qu'elles soient précises ou non. N'hésitez pas à m'envoyer un mail à tol-eressea@live.fr


 

 

 

 

 

 

 

Peinture

J'essaie d'utiliser en priorité des tableaux. Ils sont surtout de Ted Nasmith, de John Howe ou bien d' Alan Lee.(Le signaler pendant le texte le rendrait encore plus lourd à lire, alors je le fais ici). Parfois les tableaux sont trop volumineux pour rentrer, alors j'utilise des images du film, ce qui rend le texte peut-être plus compréhensible. La plupart des images sont présentes sur internet en format réel, et je peux en envoyer sans problème si vous me le demandez, mais vous les trouverez sur les sites respectifs des auteurs:

www.tednasmith.com

www.john-howe.com

(Pour Alan Lee, vous pouvez en trouver à partir de cette page... http://fan.theonering.net/ )

 

Utùlie'n aurë! Auta i lomë!

" Utùlie'n aurë! Aiya Eldalië ar Atanatàri, utùlie'n aurë!
The day has come! Behold, people of the Eldar and Fathers of Men, the day has come!"
And all those who heard his great voice echo in the hills answered crying: 'Auta i lomë! The night is passing!

The Silmarillion, XX. Of Nirnaeth Arnoediad

 
Histoire                      Peuples                 Langues                Dieux             Terres

Derniers Articles

4 avril 2006 2 04 /04 /avril /2006 16:23
          Les Ainur:  moteurs  d'Arda

Les Ainur forment la section des divinités dans le monde d'Arda. Les Valar, plus puissants, commandent aux Maiar, et tous ne vivent pas sur les terres immortelles d'Aman: regardez les Istari, Melkor, Sauron, Melian, qui résidèrent en Terre du Milieu. Comme toutes les choses, ils ont été engendrés par Eru; mais leur esprit naquit avant la création du monde, à laquelle ils ont participé.

Certains ainur ont un esprit particulièrement humain, et d'autres non: ils ne sont pas uniformes. Les dieux n'ont pas d'enveloppe charnelle, et se présentent aux humains sous la forme qui leur plaît.

NB: Les maiar n'ont en aucun cas été créés par les Ainur et ne sont pas des demi-dieux, car cela signifierait qu'ils aient été engendrés à partir d'un dieu et d'un humain. Or tous les Ainur furent engendrés du même coup par Eru, et ensuite les distinctions se firent entre Valar, les plus puissants, et Maiar, les divinités secondaires (une distinction déjà apparente dans de nombreuses mythologies, principalement nordique et grecque).


                Bases, généralités sur les Ainur

Ils sont littéralement " les Bénis ", toutes les entités engendrées par Eru avant la création du monde (Arda, comme l'allemand Erde: la Terre). Elles se scindent en deux groupes: Les Valar et les Maiar. Les Valar sont les dieux les plus puissants, ceux qui tiennent conseil à Valinor, discutant de l'avenir du monde. C'est lors d'un conseil des Valar qu'il fut décidé que quelques Maiar (Saroumane, Gandalf, &co.,  qui furent surnommés Istari) soient envoyés en Terre du Milieu pour contrer la menace grandissante de Sauron (un autre mais puissant maia). 
Les Maiar (un maia, des maiar) sont aussi des divinités. Bien qu'elles jouissent d'un moindre pouvoir que celui des Valar, elles occupent une place importante dans l'histoire du monde. Les Istari, les Balrogs, Sauron, sont tous des maiar  (en ce qui concerne les Balrogs et Sauron, ils ont été corrompus par Melkor, vala rebelle et déchu).

Chaque Vala a un certain nombre de Maiar à sa " charge", et a même son maia préféré... Eönwë est le héraut de Manwë, un des plus puissants parmi les Maiar. Il conduira l'armée des Elfes lors de la dernière grande bataille contre Melkor en Terre du Milieu, et octroiera aux Nùmenoréens leur longue vie.
Par exemple, on dira " Sauron, maia d'Aulë", pour plus de précision. Comme pour les hommes, on dit "Aragorn fils d'Arathorn". Lors de l'énonciation d'un nom, on en met un autre à côté: pour la maison, ou pour la lignée. A cela on peut ajouter que même si Sauron a offert ses services au mal incarné, on ne dit pas de lui qu'il est le Maia de Melkor.

 

Les Ainur n'ont pas d'apparence physique, mais ils en choisissent une pour apparaître aux humains. C'est de là que vient l'aptitude de Sauron à changer d'enveloppe charnelle quand il le désire: il dupera les elfes sous une apparence charmante et bienveillante pour qu'ils forgent les Anneaux de Pouvoir.

 

On appelle Ainulindalë la grande musique des ainur jouée pour la création d'Arda. Il est même écrit que Melkor jouait un air différent de celui des autres Ainur, et qu'Eru le réprimanda en disant que tout ce que chacun pouvait créer, ils le devaient à lui, car il les avait tous créés: Ilùvatar, le père de tout, Eru: l'unique.

 

                                                    
                                     Spécial Balrogs...


Les Balrogs sont des Valaraukar (en traduction du haut-elfique, Démons puissants). Sauron n'était pas le seul Maia à s'être rallié à Melkor: de nombreux autres furent gagnés par sa cause par corruption ou bonnes paroles (le mal dispose d'un grand esprit de persuasion, de dissuasion, comme on peut le voir dans la chute de Numenor). Les plus redoutables de ces maiar étaient donc ces dieux de feu, dont le prince était Gothmog, fils spirituel de Melkor et d'une géante. Il fut l'assassin de Fingon lors de Nirnaeth Arnoediad, de Fëanor, et d'Echtelion, lors de la prise de Gondolin). Celui que combat Gandalf dans la Moria est un des derniers balrogs, de ceux qui ont fui Angband lorsque le destin de Melkor fut joué, et Sauron fit de même. Il est dit que, durant la bataille, les orcs, dragons, balrogs, furent presque anéantis, et que les rares survivants de ces derniers n'eurent que le temps de fuir pour se terrer au fond des montagnes, (et on se rappelle donc du ô combien grandiose Fléau de Durïn! voir photo..)

Vous remarquez alors que le combat opposant Gandalf au Balrog de la Moria est un combat de maia à maia. ("Les épées ne vous sont plus d'aucun secours ici ! ")


         Questions de principe...et moralité des Valar

Alors, pourquoi pas un combat entre  Gandalf et Sauron? Ou encore, pourquoi Saroumane, tout de même chef du Conseil Blanc, est à la botte de Sauron, et pas l'inverse?

D'abord, pour la première question: Les Valar ne sont pas idiots. Il n'est pas question pour eux d'éradiquer d'un coup la menace que représente Sauron. Ils veulent que les hommes, qui ont prouvé leur faiblesse au mal jusqu'alors à plusieurs reprises (chute de Nùmenor, Isildur et l'Anneau...), regagnent eux-mêmes la Terre du Milieu. Les Hommes sont trop faibles pour résister à l'Ombre et les Elfes déclinent? Soit! Le conseil des Valar se réunit en urgence, et 5 maiar iront en TdM pour améliorer la situation.

Consignes? Ils n'auront pas le droit de s'opposer directement à Sauron lui-même. Mais pourquoi, à la fin? Ce serait tellement plus facile!...  Eh bien oui, ce serait justement trop facile : considérez le rôle des Valar par rapport aux hommes comme celui de parents, ou de professeurs. Ils ne vont pas faire leur devoir de mathématiques à leur place, mais vont les aider en ce sens, pour que ce soit les enfants qui trouvent la solution, et non les parents.
Sinon, il suffirait d'une action d'Eru: il entrouvre le Mordor et pouf! Il n'y aurait plus de Sauron en Terre du Milieu. C'est une réelle question que pose Tolkien. Les Istari pousseront les hommes vers la victoire, mais il n'est pas question d'un Deus ex machina. (c'est le cas de le dire !)

De même, certains disent "il suffirait que Frodon et l'Anneau soient transportés par un aigle" à quoi d'autres répondent d'eux-même "Mais non, enfin! Réfléchis, les Nazgul et leurs montures ailées empêcheraient une chose pareille..". Ben, c'est pas sûr justement. Sûrement qu'avec une bonne dizaine d'aigles, ils auraient une chance, mais c'est pas là le problème. Encore une fois, la solution doit arriver d'un peuple de la terre du milieu, pas des dieux (les aigles sont les animaux de manwë, chef des dieux...) Leur dernière apparition dans Le Retour du Roi  n'est qu'un coup de pouce..

Pourquoi pas "une armée de nains creusant un long long tunnel jusqu'en Mordor " ? La c'est moins une question de principe que de logique.. Sauron aura eu le temps d'asservir tous les peuples en commençant par les Nains eux-mêmes (complètement absurde en réalité!)

                 Mais oui... Logique !

Ensuite: pourquoi Saroumane tombe dans le piège de Sauron.

Sauron a une grande expérience du terrain:
il a servi Melkor tout le Premier Age.

Saroumane, lui, n'a jamais quitté le confort d'Aman.  Sa passion, c'est la stratégie, et il est intelligent, mais il n'apprend évidemment que par les livres.
Sauron/Gorthaur a eu le temps d'acquérir nombre de stratagèmes propres au " côté obscur " et d'inventer lui même ses ruses. (c'est sans doute en s'inspirant de la grande convoitise des silmarilli qu'il cogita son propre système d'anneaux).

Saroumane/Curunir: c'est un maia intelligent, il se veut l'être et veut aussi être considéré comme tel. (Saroumane signifie Homme de Savoir, et Curunir " Maître des stratagèmes"). Hautain, il aime apprendre et lit beaucoup (arrivé en Terre du milieu, il sera fasciné par les anneaux, et jaloux de Gandalf à qui on en a confié un: Narya, l'anneau de feu);

Mithrandir est en effet beaucoup plus proche du " peuple " (aussi bien rois que paysans): il arrivera en retard au conseil des Valar auquel il a été convoqué, parce qu'il aimait trop parler avec les elfes de Valinor!

Curunir sera ainsi dupé par sa propre confiance en lui. Trop sûr de sa propre puissance, il va utiliser la Palantir d'Orthanc et tomber dans les filets de Sauron qui (certainement) aura prévu son acte. Par la suite, Saroumane deviendra un pion, tout en croyant qu' il peut même rivaliser avec la grandeur de Barad-dûr.
Mais penser que Saroumane était un saint avant d'utiliser la Palantir est un tort. Il aura tout de même fouillé l'anduin à la recherche de l'anneau unique. Il aura gardé l'Elendilmir, joyau des Seigneurs Dùnedain, caché ses découvertes, et on ne sait toujours pas s'il a brûlé ou non la dépouille d'Isildur dans un de ses fourneaux..
                                                      
                              
                            Divers

Les animaux doués de certaines facultés surprenantes, comme la sensibilité, la réflexion, la parole (le chien Huan, les aigles). Des araignées qui discutent entre-elles (The Hobbit), des oiseaux utilisés comme informateurs... tout ce monde-ci n'appartient en aucun cas à la race des Ainur. Même les dragons, qui ont été créés par Morgoth, et qui parlent etc, ne sont pas des dieux.
De même que même si les Nazgûl ont des capacités hors du commun et sont considérés comme des créatures magiques elles n'en sont pas pour autant des dieux.

Il est écrit quelque part (sans doute au fin-fond de l'un des HoME) le scénario réel d'un maia torturé par Melkor et qui ne serait pas devenu un Balrog, mais une sorte d'orque.. dément!

[pour une compréhension meilleure, je vous conseille de lire les articles sur les Valar et les Istari, dans la même catégorie!]

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alexandre 02/11/2011 12:04



Bonjour,
J'écris un ouvrage sur le Seigneur des Anneaux et je cherche qui connait les détails, les subtilités. Je compte lire l'oeuvre de A à Z et en même temps, je cherche un "correcteur", un "guide de
montagne" qui le soin du détail que je peux ne pas avoir. Est-ce possible d'oeuvrer ensemble ?
Bien à vous,
Alexandre